Reflexos d'Apol·lo esport i arqueologia a la mediterrania antiga

  • 20-06-2007 - 21-10-2007
Apollon, dieu juvénile et athlétique, incarnait la perfection physique et morale par excellence de la Grèce antique. En son honneur, on célébrait les jeux sportifs dans le sanctuaire de Delphes et ses "reflets" devenaient le principal objectif des athlètes qui voulaient obtenir l'immortalité divine à travers l'exaltation de l'exercice et de la compétition. Le sport était une composante essentielle des cultures de la Méditerranée antique et il était intimement lié aux célébrations religieuses. Les jeux athlétiques partageaient de nombreux traits communs avec la culture des coutumes sacrées, avec le rituel et avec la perception de l'homme vis-à-vis des dieux, de lui-même et de la communauté. Sa fonction religieuse, politique et sociale avait une importance transcendentale. Les compétitions athlétiques étaient utilisées comme outil de propagande des puissantes élites grecques et romaines, comme symbole de prestige des hiérarchies sociales et comme instrument de contrôle des masses populaires, mais elles constituaient surtout un élément de cohésion sociale de la communauté et de la communauté avec les dieux. Cette exposition montre une sélection de 122 pièces provenant des fonds du Museo Arqueológico Nacional (MAN) de Madrid,qui illustrent la pratique et l'esprit du sport des cultures dans lesquelles il est né.
Back to top