Or & Argent. Luxe i distinció a l'antiguitat hispana.

  • 24-09-2009 - 06-12-2009
L'exposition Oro & plata, lujo y distinción en la antigüedad hispana (Or & Argent, luxe et distinction dans l'Antiquité hispanique), produite par le ministère de la Culture, jaillit de l'intérêt du Museo Arqueológico Nacional (MAN) de faire connaître au grand public ses collections exceptionnelles d'orfèvrerie antique de la Péninsule.
Les visiteurs et visiteuses pourront découvrir une sélection des trésors de l'orfèvrerie antique qui, de par leur nature même, n'ont que très rarement quitté les vitrines du MAN et jamais dans une telle quantité et richesse. Des trésors au sens strict du terme, mais aussi pour la connaissance qu'ils fournissent d'un passé lointain, dans lequel l'accumulation d'éléments de luxe s'assimilait à la distinction sociale et au pouvoir politique ou religieux. La sélection d'œuvres inclut 299 pièces appartenant à différents départements du MAN. Elles ont été choisies pour leurs qualités esthétiques, mais aussi pour leur capacité à expliquer la technologie, le comportement et les goûts des sociétés qui se sont succédées dans la lignée hispanique depuis la Préhistoire jusqu'à la romanisation. La visite s'articule autour d'un parcours chronologique de l'orfèvrerie antérieure à la conquête romaine de la péninsule Ibérique à travers sept domaines thématiques : 1. Les premiers orfèvres. 2. L'éclosion du Bronze Final. 3. La mode du filigrane. 4. L'argent du riche et l'or de la fiancée. 5. Trésors celtiques pour les hommes et pour les dieux. 6. Le monde des Castros entre tradition et innovation. 7. Vers la globalisation. Après un bref aperçu des techniques de l'orfèvrerie antique, le visiteur pourra admirer les pièces — en or dans leur grande majorité — réalisées par les premiers orfèvres péninsulaires, depuis le Chalcolithique jusqu'à leur apogée au Bronze final. Il pourra ensuite observer les changements esthétiques et techniques dérivés de l'implantation de colons phéniciens et grecs sur notre territoire. L'époque de plus grande accumulation de pièces d'orfèvrerie dans l'Antiquité correspond à l'Âge du Fer, aussi bien pour la façade méditerranéenne, la Meseta que le nord-ouest de la Péninsule, chacun avec ses caractéristiques propres et en combinant toujours l'or et l'argent. Un dernier regard nous conduit au seuil de la romanisation.
Back to top